Ville, jungle et montagnes

     La Paz, la capitale la plus haute au monde (3660m) avec son aéroport encore plus haut (4000m).  J'y ai atterri à 06h30 et il y tombait quelques flocons.  Rendu dans la ville il pleuvait.

     J'ai commencé par me promener dans les rues, au travers des marchés, jusqu'à l'Église de San Francisco.  Constuite en 1549 mais s'effondra en 1610 sous le poids de la neige.  Elle fut reconstruite entre 1744-1753.

     J'ai continué ma promenade jusqu'au belvédère Killi Killi.  Belvédère veut dire qu'on a une vue sur quelque chose donc ça implique qu'il faut monter.  Je suis déjà à une altitude de 3660m, je manque déjà de souffle mais j'ai réussi à me rendre avec des pauses.  Ça valait la peine tout cet effort.  La vue est magnifique!  La Paz c'est immense!  Avec plus de 1.5 millions d'habitants, il y a des bâtisses partout dans cette vallée.  S'il avait fait plus beau, j'aurais pu voir le sommet enneigé du mont Illimani (6402m).

     Je suis redescendu jusqu'à mon hôtel en passant par la très colorée ruelle Jaén.  Mon hôtel est situé en plein marché des Sorcières (mercado de Hechicería).  Dans ce marché on peut trouver des plantes et des remèdes traditionnels, des ingrédients étranges pour influencer ou amadouer les bons et les mauvais esprits.  Par exemple, on peut trouver des becs de toucans séchés servant à soigner et protéger des mauvais esprits, des foetus de lama pour enterrer sous la première pierre de votre nouvelle maison en construction, en guise d'offrandes à Pachamama afin qu'elle vous porte chance.

     C'est ma seule journée complète dans cette ville.  Le lendemain je pars pour la jungle.

     Je quitte La Paz où il fait 0°C la nuit et 10-15°C le jour pour Rurrenabaque où la température est plus de mon goût (entre 30-40°C).  Je monte dans un petit avion pour une trentaine de minutes (sinon c'était 18 à 24 heures de bus).   Deux jours à relaxer à Rurrenabaque avant d'aller en excursion dans la jungle.

     J'ai choisi Madidi Jungle Ecolodge pour mon séjour dans la jungle.  Le tourisme ne fonctionne pas cette année pour la Bolivie, donc on est 3 à faire ce 3 jours / 2 nuits (habituellement c'est presque 20 personnes en cette saison).  J'ai quand même encore eu beaucoup de chance pour cette expédition.  J'ai vu 4 sortes de singe, des perroquets, des toucans et autres beaux oiseaux, des centaines de papillons dont le morpho, une tarentule noire, une tortue, des iguanes et un caïman.  Pour les photos ça ira à mon retour...


     De retour à La Paz, il fait meilleur que la dernière fois et le ciel est dégagé, on voit très bien les montagnes autour.  Le lendemain, vendredi, je pars faire la Route de la Mort à vélo avec la compagnie Gravity Assisted.  La jungle m'a fait du bien car je n'ai plus le stress que j'avais pour faire cette Route de la Mort.


     Départ de La Paz à 07h30, pour faire 1 heure de route jusqu'à 4700 mètres.  Ici, c'est le départ d'environ 65km de vélo.  On a des vélos de montagne à 3000$, ce n'est pas de la merde hein!  On commence les 20 premiers km sur le pavé en descente avec plein de courbes.  Bonne façon de s'habituer au vélo.  Il y a une montée de 8 km qu'on a fait dans le bus car trop difficile, nous sommes très haut, on manque déjà de souffle et ça monte beaucoup.  Ensuite, commence la Route de la Mort sur de la grosse garnotte.  Il faut pédaler sur la gauche de la route pour que les véhicules qui montent nous voient bien.  À gauche veut dire aussi sur le bord de la falaise....oh lala! Ce n'était pas ce que je voulais faire....Finalement après quelques coups de pédales, on s'habitue bien.  Est-ce que le paysage est beau?  Je l'sais-tu  moé....faut que je regarde la route pour pas mourir.  C'est pour ça qu'il y a un des guides qui prend plein de photos de nous et du paysage.  Mais de ce que j'ai vu....c'était beau en ta....


     Nous étions un groupe de 10 touristes.  De tous les âges, 2 femmes dans la cinquante et un homme aussi, 2 gars hyper en forme, un couple et aussi 2 filles plus jeunes, dans la vingtaine.  La plus peureuse était une de celles-là.  Elle est allée à son rythme et elle l'a faite jusqu'au bout. Donc nous avons tous survécu à la Route de la Mort.  J'ai adoré mon expérience, plus facile que je pensais, j'ai été très prudente, utilisé mes freins très souvent au point d'avoir les avant-bras finis.  Arrivés au village Coroico (1200 mètres) , qui veut dire colline doré, car dans ces gorges il y à toutes les cultures que vous voulez; agricoles, plantations d'agrumes et de café.  Ici on a dîné et j'ai fait du zipline, question de bien voir ces collines.  Pour le retour en bus jusqu'à La Paz, on a emprunté la route de la mort, donc on a pu voir le paysage.  Magnifique!

 

     Ça fini bien la semaine, non?


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Isabelle (samedi, 12 septembre 2015 20:03)

    Rachel, je te trouve courageuse d'avoir fait cette expédition. Je passe mon tour même si la vue semble superbe. Je n'ai vraiment pas de talent pour de longue promenade en vélo surtout près d'une falaise et dans un pays étranger. Take care. Ta cousine Isabelle.

  • #2

    Kim (mardi, 15 septembre 2015 18:54)

    Wow !! Tu me donnes le goût de prendre mon packsac et repartir découvrir de nouveaux pays et de nouvelles cultures ... Profites-en bien !!

Pub....

De mes amis:

Condos à louer en Floride
Condos à louer en Floride